En grande section-CP, comme dans les autres classes, l’enseignement est adapté au fonctionnement de chacun grâce aux petits effectifs. Les méthodes utilisées tiennent compte des différents types d’intelligence (logico-mathématique, kinesthésique, auditif, visuel…)

Un élève apprend à compter.

Le niveau CP

Le niveau Grande Section

Dans le but de respecter le rythme biologique des enfants, les matinées sont consacrées au français et aux mathématiques, et les après-midis aux leçons de choses, histoire chronologique, bricolage, peinture, jeux de société, musique, théâtre, sport, etc.

  • Le tout début de la matinée se fait en commun avec les CP : prière du matin, puis rituel de la date (les jours de la semaine, les mois, les saisons, on compte les jours).
  • Puis, en autonomie, les élèves sont d’abord en ateliers de motricité fine, le but étant de muscler les doigts en vue de l’écriture (les ateliers sont changés régulièrement)
  • Le matin, chaque niveau alterne tous les ¼ d’heure entre les moments avec la maîtresse et les moments en autonomie, les seuls temps en commun étant le rituel de la date, la poésie, et la lecture d’histoires (occasion de travailler le langage, le vocabulaire, etc.)
  • Les après-midis des GS-CP sont, comme pour les autres niveaux, consacrés à l’histoire, la géographie, les leçons de choses, le chant, le théâtre, la peinture, le catéchisme, le sport (motricité et graphomotricité pour les GS) et le bricolage (souvent en rapport avec la poésie du moment, ou avec ce qui a été vu en sciences). Une histoire est souvent racontée aux élèves en deuxième partie d’après-midi.

Objectifs de la classe :

    • Mémoire entraînée de façon soutenue (poésies et chants)
    • Approche des mathématiques par la manipulation ; calcul mental quotidien

  • Exigence en graphisme, écriture et soin

Le niveau CP

  • Lecture syllabique, travail sur la compréhension fine
  • Écriture, copie et dictée quotidiennes (exclusivement des mots ou phrases comportant des sons connus)
  • Développement du vocabulaire a l’oral – premier apprentissage de la grammaire
  • Pour les leçons de calcul, les élèves manipulent et comptent avec du matériel concret de tous les jours (gommes, crayons, règles) avant de manipuler les cubes d’unités, le boulier, les perles, les allumettes.
  • Calcul mental quotidien
  • Ateliers type « Montessori » pour développer la concentration, l’autonomie, le repérage dans l’espace, les mathématiques par le jeu, la motricité fine en vue de l’écriture et du graphisme

Visuels, auditifs ou tactiles, tous les enfants possèdent les clés de la langue écrite et deviennent acteurs de leurs découvertes, à vie !

Le niveau Grande Section

La journée type en Grande Section

1) Les ateliers de motricité fine en autonomie:

  • Tri de graines, transvasements, maniement de petites perles, etc.
  • Poinçon ou découpage de formes variées :

2) Les élèves passent au graphisme, leurs doigts étant bien déliés grâce aux ateliers :

Graphisme

3) Toujours en autonomie, ils font ensuite un atelier de repérage dans l’espace.

Ci-dessous, quelques exemples de tangram, reproduction d’un dessin, tracé à la règle, etc.

4) Apprentissage des lettres de l’alphabet avec la maîtresse selon la méthode Jean Qui Rit, qui s’adresse à tous les types d’intelligence par différents supports : l’image, l’histoire de l’enfant représenté sur la carte, le geste…

ES6A4156 - site methode lecture
Dès la grande section, grâce à la pédagogie Jean Qui Rit, les enfants acquièrent la maîtrise et le plaisir de la lecture.

Les enfants restent sur la même lettre pendant 2 semaines, le temps de faire beaucoup de phonologie sous forme de jeux (tri de cartes, de figurines, syllabation, repérage du son dans les mots).

dessinu

Durant ces 2 semaines, les élèves apprennent à écrire cette même lettre en cursif. Chaque tracé de lettre a une histoire, que l’on dit en même temps que l’on fait le geste d’écrire. Pour que l’apprentissage soit complet et que le corps s’en souvienne : on trace d’abord en l’air, avec sa main, ses bras, ses pieds, dans le sable, sur la table avec son doigt, en peinture, en pâte à modeler, avec des lettres rugueuses, sur le tableau avec la craie, sur son ardoise, avec un feutre, puis enfin avec le crayon gris sur le cahier d’écriture.

Exemple pour le i : « je monte penché, je redescends tout droit, je fais une canne à l’envers, je termine par un point, j’ai écris i »
Exemple pour le i : « je monte penché, je redescends tout droit, je fais une canne à l’envers, je termine par un point, j’ai écris i »

Au fur et à mesure de l’année, les élèves assembleront les consonnes avec les voyelles, tout naturellement, sans forcer, afin que le principe alphabétique s’ancre solidement en vue du CP.  Des mots simples seront donc lus, toujours avec des lettres apprises, et qu’ils peuvent écrire eux-mêmes puisqu’ils ont appris a appris l’écriture en même temps que la lecture, et qu’ils savent dire où se trouve tel son ou telle lettre qu’ils entendent.

J’écris ce que j’entends, je lis ce que j’écris.

iuopetitefille

4) Avant la récréation, les enfants répètent la poésie avec les CP : il y a toujours une poésie en cours d’apprentissage, nous apprenons 2 vers tous les jours.

5) Après la récréation, la maîtresse lit une histoire. C’est l’occasion de s’exprimer devant tout le monde, de raconter ce que nous avons lu la veille, d’apprendre du vocabulaire (les livres sont toujours choisis avec soin), de commenter une image.

Exemple de jeu avec les chiffres rugueux : on les cache dans un sac, les élèves viennent en piocher un les yeux fermés, et doivent le deviner juste en touchant le tracé)
Exemple de jeu avec les chiffres rugueux : on les cache dans un sac, les élèves viennent en piocher un les yeux fermés, et doivent le deviner juste en touchant le tracé)

6) Écriture et calcul

Avec la maîtresse, les élèves feront quelques minutes d’écriture (toujours en lien avec la lettre en cours), puis du calcul, essentiellement sous forme de jeux (manipulation d’objets de tous les jours, jeux en situation, dés, etc.). Comme pour les lettres, ils apprennent à écrire les chiffres en même temps qu’ils apprennent à les reconnaître et à les utiliser.

7) Ateliers de numération ou d’espace en autonomie
12345-bonshommes

Reproduction d’algorithmes avec les perles, tri de formes géométriques, mosaïques…

8) L’après-midi est consacré aux matières d’éveil:

  • Repérage dans le temps
  • Motricité
  • Chant
  • Peinture et bricolage
  • Leçons de choses. Nous faisons de petites expériences comme faire du caramel quand on parle du sucre, faire évaporer de l’eau salée pour constater que le sel est visible alors qu’il s’était mélangé à l’eau, fabriquer du jus de raisin, faire du papier calque avec de l’huile, etc. Les enfants dessinent toujours ce qu’ils ont retenu de l’expérience.

9) La journée se termine par une petite activité de graphisme.

activite-graphisme
Activité de graphisme
Séance de motricité
Séance de motricité

Mathilde Desjars, maîtresse de la classe de grande section-CP : « Ce qui me plait beaucoup dans mon métier est d’arriver à faire progresser chacun selon son propre fonctionnement, son type d’intelligence : rechercher la meilleure façon d’aborder le sujet avec chacun, pour que les notions soient acquises en profondeur. Les petits effectifs nous permettent de redoubler de bienveillance avec chaque enfant. J’apprécie de voir l’enrichissement des élèves entre eux, l’ambiance très familiale de l’école, le travail en commun avec les autres maîtresses et la directrice, qui donne une cohérence à la scolarité des enfants durant tout leur primaire. »

La maîtresse suit chaque enfant.
Mathilde Desjars, maîtresse des grande section et CP